free tracking

 

Les vitamines

 

Dans l’alimentation des oiseaux, il y a 2 fournisseurs d’énergie :

- Les hydrates de Carbonne, qui procure une énergie immédiate.
- Les graisses, qui procurent une réserve d’énergie.

Mais il y a aussi : 

Les protéines : permettent aux cellules de se renouveler et au corps de grandir et se réparer.

Les minéraux : Calcium (Ca), Phosphore (P), Magnésium (Mg), fer (Fe), Sodium (Na), Potassium (K).

Les acides aminés essentiels : La lysine, la méthionine, la thréonine, la leucine, l’arginine, l’histidine, l’isoleucine, la phénylalanine, la tryptophane, la valine.

Les oligo-éléments : Cuivre (Cu), iode (I) silicium (Si).

Les vitamines : Leur rôle est de soutenir le travail de la catalyse des enzymes dans le corps, et d’autres travailles comme anti-oxydant dans le processus cellulaire. Avec les acides aminés, elles vont participer à la construction des nouveaux tissus du corps.

Un corps vivant a besoin de toutes les vitamines, mais en quantité limitée. Pour les oiseaux, la principale source de carbohydrate est le miel, le pollen d'abeilles, les fruits et le blé. Les graisses jouent un rôle précieux dans l'équilibre alimentaire, mais ne peuvent être ingérées par abondance.

Les vitamines A-D-E-K données en trop grandes quantités sont stockées dans le foie, ce qui peut entraîner des problèmes hépatiques. Les autres vitamines hydrosolubles, sont en cas d’overdose éliminées par les reins, elles doivent donc être données chaque jour (ou presque) mais en faible quantité, pour cela une bonne pâtée aux œufs vitaminée leur fournira la part principale. Les oiseaux peuvent fabriquer eux même certaines vitamine comme la vitamine A-C-K2. Problèmes en cas de déficit: "ornitho info".

A : retard de croissance, écailles sur les pattes, diminution de la fertilité, cécité nocturne, mauvaise formation du plumage, résistance affaiblie.
D3 : Mauvaise formation des os et déformation de ceux-ci, croissance ralentie, mauvaise coquille, mal de ponte, mort dans l’œuf (coquille trop dure).
E : Infertilité, faiblesse musculaire, diminution de la résistance.
K : Anémie et problème de coagulation (hémorragie).
B1 : symptômes nerveux, mouvements anormaux et crampes.
B2 : Croissance ralentie, diminution de la fertilité, doigts recourbés, malformation du plumage.
B6 : Diminution de l’appétit, perte de poids, diminution de la fertilité, anémie.
B12 : Diminution de la croissance et de la fertilité, anémie.
H (Biotine) : Malformation de la peau, ongles calcaire, malformation du plumage, diminution de la fertilité.
Choline : stéatose du foie (métabolisme des graisses).
C : Faiblesse des tissus, saignements, diminution de la résistance.


Il existe deux groupes de vitamines classées en fonction de leur solubilité :

Les vitamines liposolubles:groupes A, D, E, et K: Elles sont solubles dans les graisses et peuvent être difficilement éliminées. Elles sont apportées à l'organisme par les graisses contenues dans l'alimentation. Elles s'accumulent dans le foie et les tissus graisseux. L’apport quotidien s’y accumule en attendant d’être utilisé. Le corps dispose ainsi de réserves importantes (pour plusieurs mois), mais cette accumulation entraîne un risque de surdosage qui peut devenir toxiques et provoquer des maladies graves,

Les vitamines hydrosolubles: groupes B et C : Elle sont solubles dans l'eau et s'éliminent facilement. Elles doivent donc être fournies à l'organisme de manière régulière et quotidienne, celui-ci ne pouvant les stocker. Fournies en trop grandes quantités, elles seront éliminées dans les urines.

 

Les vitamines liposolubles :

Vitamine A : Rétinol.

Rôle: Associée à la vitamine E, elle intervient sur le métabolisme des hormones sexuelles. Anti-oxydante. Protège les muqueuses. Améliore la vision crépusculaire. Rôle immunitaire.
Carence: Rachitisme, mortalité dans l’oeuf, troubles nerveux et de la vision.Gonflements des pattes et mauvais plumage.
Excès: A très forte dose, peu provoquer unehypovitaminose C et K.
Sources: Produits laitier (beurre et fromage), jaune d’oeuf et huile de foie de morue (très riche).
Ou sous forme de Provitamine A, beta-carotène (qui va être transformées en vitamine A par l’organisme) carottes, Oseille, pissenlit, chicorée, laitue, pèche et abricot, mangue, melon.

Vitamine D3 : Cholécalciféro. 

Rôle: La Vit D3 est LA vitamine anti rachitisme. Indispensable au contrôle de la calcémie, équilibre Ca/Ph.
Carence: Rachitisme, décalcification, mal de pont, coquilles molles.
Excès:Risque de problèmes rénaux graves (dépôts de calcium), par apport trop important de vitamine de synthèse (hypervitaminose).
Sources: Jaune d'oeuf, huile de foie de morue et germe de blé.
Synthétisée par l'oiseau soumis au rayonnement UV du soleil.

Vitamine E : Tocophérol.

Rôle: Associée à la vitamine A, elle intervient sur le métabolisme des hormones sexuelles, anti-oxydant et anti infectieux.
Carence: Stérilité.Provoque aussi des symptômes de paralysie et des difficultés de vol.
Excès : impossible.
Sources: Beurre, germe de blé, graines germées, graines oléagineuses, kiwi, épinard, myrtille, mangue, chou vert, poivron, cresson, cassis, brocoli, tomate, jaune d'oeuf,les oranges et les choux de bruxelles.

Vitamines K :K1 : Phylloqionone.
Vitamine K2 :
Ménaquinone.

Rôle: Vitamines de la coagulation du sang. Et lutte contre les problèmes hépatiques.
Fixation du calcium par les os.
Sensible aux antibiotiques et sulfamides. La prise de ces produits peut provoquer une carence en vitamine K2 qui elle est produite par la flore intestinale.
Carence: Peut provoquer des hémorragies internes. Voir du sang dans les fientes.
Peut être causée par un excès de vitamine A.
Excès: Pas d'hypervitaminose.
Sources: Luzerne, choux, brocoli, chou-fleur, laitue, scarole, cresson, chicorée, chicon, raisins secs, tomates, concombre, bananes, pêches, oranges, kiwi, flocons d'avoine, la levure de bière, huile de maïs, huile de soya et de germe de blé.
La vitamine K2 est synthétisée par la flore intestinale.


Les Vitamines hydrosolubles :

Vitamine B1 : Thiamine.

Rôle: Production d’énergie en intervenant dans le métabolisme des glucides. Stimule l’appétit et favorise le bon fonctionnement du système nerveux.
Elle favorise l'absorption de l'oxygène par les cellules et l'assimilation des glucides. Intervient dans la synthèse des graisses à partir des sucres (glucides ou hydrates de carbone).
Carence: Une avitaminose en B1 engendre un empoisonnement du système nerveux par la destruction des glucides contenus dans les muscles, ce qui provoque des symptômes de paralysie, torsion de la tête, un mauvais plumage, il se tient en boule, peu présenter des fientes laiteuses. Une carence peut être provoquée par Certains anti-coccidiens.
Excès: Pas d'hypervitaminose.
Sources: Graines germées, jaune d’oeuf, levure de bière.
Synthétisée par des micro-organismes intestinaux, donc cure de pro biotique pendant un traitement anti coccidiens.

Vitamine B2 : Riboflavine.

Rôle:intervient comme pour la vitamine B1 dans le métabolisme des glucides. Facteur de croissance. Joue un rôle dans la vision crépusculaire.
Carence: Une avitaminose en B2 diminue la croissance, provoque la mort des embryons dans les oeufs et la déformation des pattes.
Excès: Pas d'hypervitaminose.
Sources: Comme pour la vitamine B1.

Vitamine B5 : Acide pantothénique.

Rôle: Intervient dans le métabolisme des glucides, lipides et protéines ainsi que dans la synthèse de certaines hormones.
Elle participe également au développement et à la régénération de la peau.
Est également anti infectieuse (pulmonaire et hépatique).
Carence: Carences rares, mais peut être la cause d’une mauvaise croissance, de mauvais résultats d’élevage et d’un mauvais plumage.
Excès: Pas d'hypervitaminose.
Sources: Graines germées, soja, levure de bière, oeufs cuit dur.

Vitamine B6 : Pyridoxine.

Rôle:Participe au métabolisme des lipides et des acides aminés.
Synthétise l'hémoglobine et transforme le tryptophane (acides aminés constituant des protéines) en vitamine B3.Elle est nécessaire à la formation d`anticorps.
Carence:Très rare. Les oiseaux présentent de l'anémie. Baisse de réussite en reproduction.
Excès:Sans danger.
Sources:Levure de bière, soja, tomates, épinards, graines de lin, le pollen, graines germées, les choux et les oranges.

Vitamine B12 : Cyanocobalamine.

Rôle: Action sur la croissance. Rôle dans la fabrication des protéines à partir des acides aminés. Anti-anémique (formation des globules rouges). Elle s'occupe aussi de la croissance des cellules, de la synthèse d'ADN, de plus, elle a un rôle antalgique, détoxiquant et anabolisant. Elle nous permet d'assimiler les glucides, lipides, acides aminés (protéines), en libérant leurs sources d'énergies.
Carence: La prise d'antibiotiques peut produire une carence. Amaigrissement, diminution du développement des plumes. Anémie.
Excès: Pas d'hypervitaminose.
Sources: Levure alimentaire, spiruline, soja.

Vitamine PP ou B3 : nicotinamide.

Rôle: Facteur important dans la nutrition tissulaire. Intervient dans la transformation du glucose en énergie et dans la dégradation des lipides. Elle joue un rôle dans la fabrication de l'hémoglobine, et dans la respiration cellulaire.
Carence : très rare, mais peut provoquer des troubles intestinaux, diarrhées, hémorragies sous cutanées, et un mauvais plumage.
Excès:Pas de risque d'hypervitaminose.
Sources: Levure de bière et de boulanger. Dans presque tous les légumes à feuilles et les fruits. Paprika.

Vitamine B9 : Acide folique.

Rôle :Aide à la synthèse de l'ADN, et au métabolisme des acides aminés. Nécessaire à la formation des cellules et à la formation des globules rouges.
Carence: Fientes liquides, difficulté de respiration, perte de poids, faiblesse générale, mauvais plumage et manque de croissance. Augmentation de la mortalité en coquille, paralysie dans les premiers jours de vie. Stérilité momentanée.
Excès:Pas de toxicité.
Sources:Graine, levure de bière, choux, épinard et dans de nombreux légumes verts. Jaune d’oeuf, majoritairement lié aux protéines.

Vitamine H ou B8 : Biotine.

Rôle :La biotine est une coenzyme qui participe au métabolisme des acides gras, des glucides et des acides aminés et à la synthèse des vitamines B9 et B12.
Protection de la peau.
Carence:Très rare. Provoque une fatigue musculaire.
Excès : Pas d’hypervitaminose possible.
Sources:Levure de bière, le jaune d'oeuf, le soja, les bananes, les groseilles, les fraises, les tomates, les carottes, les épinards, le pain complet et les céréales.

Vitamine C : Acide ascorbique.

Rôle :renforcement du système immunitaire.Rôle dans la coagulation du sang, et dans l'absorption du fer combat entre autre l'anémie.Transforme les métaux lourdsen sels solubles et les rend éliminables.
Carence : Peu provoquer des hémorragies. Baisse de résistance aux maladies et infections.
Excès : Pasde risque d’hypervitaminose.
Sources :L'oiseau peut la synthétiser. Présente dans de nombreux fruits et légumes.
Baie d'églantier, groseille, cassis, framboise, myrtille, mûre, kiwi, fraise, orange, citron, pamplemousse, mangue, papaye, abricot, cerise, raisin, prune. Paprika, fenouil, chou fleur, Chou de Bruxelles, Brocoli, cresson, épinards, tomate, pousses de soja.

 

les vitamines ne sont nécessaires qu'en très petites quantités, car elles ne jouent pas le même rôle que les protéines au point de vue de la construction tissulaire, ni comme les carbohydrates au point de vue énergétique. Néanmoins elles sont des éléments essentiels à un fonctionnement efficace de l'être vivant.

 

Les compléments :

Le Grit minéral complètera cet apport en calcium s'il est associé aux autres minéraux salutaires à nos oiseaux.

L'os se seiche représente une excellente source de calcium et devrait être présenté aux oiseaux toute l'année. Un bon apport de calcium est particulièrement indispensable aux femelles avant la saison d'élevage (pensez à la formation des coquilles des œufs).

Les céréales crues, les fruits et les légumes sont aussi de bonnes source d'iodes et peuvent être distribuées aux oiseaux en compléments qui leurs servira d'amuse-gueules, ou devrais-je dire d'amuse-becs !

Les germes de blé sont une des sources les plus naturelles en vitamine E et ils représentent l'une des plus importantes substances nutritives pour la survie de tout être vivant. Cette vitamine est liposoluble (=soluble dans les graisses) et elle représente le plus grand des profits durant la saison d'élevage car elle est essentielle pour la reproduction et la fertilité. Elle remplit néanmoins mieux sa fonction si elle est combinée à des éléments riches en vitamine C et A (bêta-carotène).

 

Recherche et Mise en Page par : Mekki ALAMI

Eleveur Timbrado Discontinu

Photos Timbrado

Suivez-nous

FacebookTwitterYoutubeGoogle

Entrer un montant : 

Sponsors