free tracking

 

Maladies rares

 

La colibacillose :

La colibacillose est une maladie des oiseaux plus exactement une gastro-entérite infectieuse . L'oiseau peut se trainer cette maladie durant de longs mois jusqu'à un affaiblissement général et parfois la mort . Cette maladie est contagieuse aux autres oiseaux proche du sujet malade .

Détecter : Ce n'est pas trop compliqué , l'oiseau sort des fientes liquides , les plumes du cloaque sont embourbées de fientes beige et blanche , le nid aussi est tapissé de fientes beige . Parfois l'oiseau éjecte difficilement une grosse fiente glaireuse toujour à dominance beige . L'oiseau n'est pas spécialement en boule et souvent il fait la toilette de son cloaque . Normalement la fiente doit être noire et blanche donc c'est trés façile à repérer .

Traitement : Il faut utiliser un antibiotique aviaire. La marque VIRBAC propose un antibiotique prévus pour soigner cette maladie sous le nom de OCEMYCINE. Aprés une semaine de traitement prévoir un probiotique pour reconstituer la flore du système digestif de l'oiseau traité ainsi que des vitamines .


 

AVC :

Il arrive qu'un oiseau se retrouve paralysé du jour au lendemain, suite à un A.V.C. ou autre. Cet état montre une carence en vitamine B1.

Symptômes : Hochements de tête dans tous les sens, pattes écartées, pertes brutales d'équilibre, paralysie.

Remède : il faut apporter un apport massif de vitamine B1. Le produit que nous avons à disposition et qui en a en nombre concentré est le SUPERFORM des laboratoires Brunet Wyon.

La vitamine B1 permet la nutrition du système nerveux et des muscles. Lorsque qu'il y a carence, l'oiseau souffre de polynévrite, torsion de la tête, paralysie l'empêchant de tenir sur ses pattes. Dans le cas précis de cette maladie, il faut au départ doubler la dose prescrite par le laboratoire qui est de 5 ml par litre d'eau. Donc mettre 10 ml par litre. D'autre part, en plus de son eau de boisson, on peut lui faire avaler quelques gouttes de produit pur.

Comment faire : surtout ne pas tenter de lui ouvrir le bec car risque d'étouffement. Donc avec une seringue, déposer le produit sur le coté du bec, au niveau de la jointure. Le produit va pénétrer doucement par capillarité. Bien que l'état de l'oiseau s'améliore rapidement avec cet apport (trois à quatres jours), il est conseillé de poursuivre le traitement pendant trois semaines.

Autre recommandation : repos complet pour cet oiseau, donc plus de mise en reproduction pour l'année et éviter bien entendu la vitamine E.


 

Photos Timbrado

Suivez-nous

FacebookTwitterYoutubeGoogle

Entrer un montant : 

Sponsors