free tracking

Préparation avant l'accouplement

 

Depuis deux ans (2013-2014/2014-2015) je travaille avec une nouvelle méthode de préparation qui donne bien ces fruits, alors j’ai décidé de la partager avec vous. Il ne faut pas oublier que cette méthode de préparation avec son mélange spéciale n’est pas une norme ni règle, chaque éleveur a sa propre méthode de préparation et son propre mélange. (Déterminer par sa propre expérience et ces observations).

Mais comment faire la différence entre mâle et femelle ? 

Plusieurs méthodes existent à part que le mâle chante et la femelle pépie, mais il ne faut pas oublier qu’il y a des femelles qui chantent aussi. Il y a aussi le côté physique, le mâle a une grosse tête et des grandes épaules, la femelle une petite tête et un grand ventre. Mais tout ça c’est l’expérience qui parle, il y a un moyen plus sûr pour faire cette différence, même si j’avoue que parfois c’est un peu compliqué : Le mâle a son cloaque nettement saillant et la femelle a un ventre arrondi.

 

 A : Femelle , B : Mâle

 

 Mâle  Femelle

 

La première préparation des femelles démarrent à partir du mois de novembre.  À partir du début de ce mois, on répartie l’ensemble des femelles  dans des cages élevages ou bien on les laisse ensemble dans une volière. Tout dépend du matériel  et l’emplacement que vous avez ainsi de votre méthode de préparation. De ma part, j’utilise des cages de taille : 55/33/27 avec 4 ou 5 femelles aux max par cage.  

Pourquoi mettre les femelles ensemble?  Pour une simple raison, quand une femelle reste seule dans une cage d’élevage elle devient propriétaire, elle devient agressive contre tous les autres oiseaux qui vont rentrer dans son espace privé. On remarque, pour ceux qui préparent les femelles dans des cages individuelles, que l’accouplement est difficile, pendant des jours et des jours c’est la guerre entre le mâle et la femelle (D’ailleurs, un ami a perdu son mâle car la femelle été trop agressive avec lui. Le pauvre il a vraiment souffert avant de mourir). Alors la meilleure méthode est de les préparer ensemble jusqu’à la veille de l’accouplement.

Pour le mélange pendant cette période, on utilise 50% Alpiste mélangé à 50% mélange canaris sans navette, avec une distribution de pâtée une fois par semaine et pendant le mois de décembre ça sera deux fois par semaine.  

Tableau

Ce travail et ce mélange reste le même sans changement pendant les deux mois : Novembre et décembre. Vous allez remarquer que je n’ai pas blanchi mes oiseaux, oui pourquoi ? Vraiment j’ai observé des grands éleveurs, aussi le retour d’expériences de pas mal d’amis et surtout je me suis rapproché de la nature et j’ai découvert que le blanchiment n’est pas obligatoire ni nécessaire et dans la nature les oiseaux ne suivent pas une période de blanchiment et le résultat est toujours positif. Alors avec toutes ces informations j’ai pris la décision de ne pas blanchir et vraiment je n’étais pas déçu car les résultats sont bien.

La deuxième partie des préparations commence à partir du mois de janvier pour un premier accouplement début mars, cette période est la plus adaptée si on utilise un éclairage naturel, si on utilise un éclairage artificiel les dates peuvent être avancées  pour avoir une durée de lumière du jour plus longue progressivement. (Arriver à 14 heures de lumière par jour vers fin janvier ou bien le 15 février, pour avoir des pontes en 2éme semaine de Février ou Fin février).

Le mélange change progressivement : 2/3 mélange canari sans navette, mélangé à 1/3 d’alpiste, aussi la distribution de la pâtée qui change de deux fois par semaine à une disposition quotidienne jusqu’à la fin de la reproduction. Sinon il ne faut oublier que à partir de la 3éme semaine de janvier, on commence à donner de la vitamine E et K dans l’eau ou bien dans la pâtée jusqu’à la ponte du premier œuf.

À partir de mi-février, on commence à observer de près les femelles surtout ceux qui sont prêtes, une fois on repère la femelle qu’est prête il faut la mettre dans une sa cage de reproduction avec un nid et de la charpie. Une fois le nid est fait, on commence à introduire le mâle jusqu’à la ponte du troisième œuf.

Pour les mâles !!!! Après une belle saison de concours qui termine au plus-tard fin Janvier, on a déjà une idée sur les mâles qui vont rester pour l’accouplement. Cette période des concours nous permet aussi de faire de la sélection, de la sélection et de la sélection sur les mâles et les femelles avec lesquelles on va travailler et faire notre reproduction de l’année. Une fois notre sélection est faite, les mâles restent dans leurs cages individuelles avec une distribution de la vitamine E quotidiennement. (À partir du fin janvier) Sinon pour le mélange on utilise un mélange 50% mélange canari sans navette et 50% alpiste.

 

Mekki ALAMI
Eleveur Canari Timbrado 

Photos Timbrado

  • Oeufs 1
    Oeufs 1
  • Oeufs 2
    Oeufs 2
  • Oeufs 3
    Oeufs 3
  • Oeufs 4
    Oeufs 4
  • Oeufs 5
    Oeufs 5

Suivez-nous

FacebookTwitterYoutubeGoogle

Entrer un montant : 

Sponsors